Retour à l'histoire de quelques FAI français

----------------------World-NET

     
 

La société SCT World-Net a été créée notamment par Sébastien Socchard, Philippe Langlois et Pierre Séguret. Elle fut le premier fournisseur d'accès à Internet pour le grand public en France avec FranceNet.

Le service fut lancé officiellement le 15 février 1994 au salon professionnel de la société " Computer Associates ", éditeur de logiciels. À cette époque, seul Oléane, premier fournisseur d'accès professionnel existait. Aucun service n'était offert aux particuliers.

Au démarrage de World-Net, les tarifs de connexion pour les particuliers s'élevaient à 80 francs de l'heure, puis le 11 novembre 1994, la formule évolua à 240 francs par mois. Plus de 3000 clients viendront la première année former les premiers internautes français. Un seul point d'accès est créé à Paris.

Le 15 septembre 1994, pour la première fois en France, un kit de connexion permettant de se connecter à Internet fut distribué à des centaines de milliers d'exemplaires avec le magazine InfoPC et le journal Le Monde Informatique. Trois heures de connexion gratuites étaient proposées. Je ne possède malheureusement pas ce kit.

Dans les deux ans qui suivirent, des kits de connexion World-Net furent distribués dans plus d'une trentaine de livres des éditions Sybex, Simon & Schuster Macmillan et Micro Application pour des périodes de gratuité variables (24 heures, 3 jours, une semaine, un mois…). Le kit se présenta d'abord sous forme d'une disquette 3''½ (3 pouces et demi), puis par la suite sous forme de CD-Rom.

Pionnier sur le marché émergent de l'Internet grand public, World-Net innova non seulement en créant le premier kit de connexion mais aussi en lançant une offre de forfait illimité de connexion à 99 Francs. Il fut aussi le premier à offrir en France des " pages perso " et à proposer la réception de fax par courrier électronique.

En février 1996, dix points d'accès sur le territoire français sont créés, permettant à World-Net l'extension de son réseau au niveau national à un débit variant de 14 400 à 28 800 bit/s. Toute la France peut désormais se connecter.

Le 21 janvier 1997, World-Net est la première société dont l'offre d'accès à Internet est directement intégrée à tous les ordinateurs avec Windows vendus en France, offre à laquelle on accède par un simple clic sur l'icône Connexion Internet. Ce partenariat avec Microsoft permettra une forte augmentation du nombre d'abonnés à l'opérateur.

En novembre 1997, la connexion à 56 000 bit/s est proposée. Chaque abonné peut, pour la première fois en France, se créer un site web personnel avec les " pages perso ".

Le 3 novembre 1999, en même temps que Club Internet et Wanadoo, World-Net propose une connexion ADSL à 512 kbit/s en réception et 128 kbit/s en émission. L'offre est disponible sur les six premiers arrondissements de Paris en attendant un plus large développement des réseaux susceptibles d'accueillir cette technologie d'Internet rapide. Le prestataire Internet propose un abonnement mensuel de 440 francs TTC (hors frais d'installation), à l'instar de l'offre ADSL Club-Internet lancée simultanément. Un tarif qui se décompose de la façon suivante : 130 francs pour l'abonnement ADSL de World-Net (avec 10 adresses mails et 50 Mo d'hébergement pour les pages perso), 265 francs pour la ligne ADSL de France Télécom, et 45 francs de location de modem spécifique. L'offre sera déclinée pour les particuliers mais aussi pour les entreprises, qui représentent 30% des abonnés de World-Net (70.000 abonnés). .

En février 2000, World-Net se lance dans la bataille de l'accès gratuit à l'Internet avec sa formule "semi-illimitée". En collaboration avec l'opérateur télécom Kertel, le FAI propose à ses clients insomniaques une formule à 299 francs par mois. Les internautes peuvent se connecter sans compter de 22h à 7h la semaine et 24h/24 le week-end. Ils ont également le droit à 20 heures de connexion et de communications offertes par mois pendant la journée. La minute hors-forfait est facturée 28 centimes.

World-Net, qui réalise un CA de 22 millions de francs et un résultat de 3 millions, est le dernier opérateur indépendant. Il est revendu en mai 2000 à l'opérateur télécom Kaptech avant de cesser tout service le 31 mai 2002, ses clients étant invités à migrer chez Club Internet.

 
     

Retour à l'histoire de quelques FAI français