Retour à l'histoire de quelques FAI français

----------------------Orange

     
 

France Télécom a annoncé le 29 juin 2005 dans son plan " NExT " (Nouvelle Expérience des Télécommunications) une simplification du portefeuille de marques, avec Orange au centre de ses opérations internationales.

En France, en Pologne et dans chacun des pays dans lesquels le Groupe est opérateur historique, France Télécom mettra en œuvre une approche pragmatique s'appuyant à la fois sur la marque historique (France Télécom, TP - pour Telekomunikacja Polska, Sonatel au Sénégal, Côte d'Ivoire Télécom, Jordan Telecom en Jordanie …) et sur la marque Orange. Au cours des 18 prochains mois, Orange devrait devenir la marque commerciale internationale du Groupe pour les offres mobiles, haut débit et multi-services, ainsi que pour toute l'activité des Services de Communication Entreprises. Le nom de l'entreprise est inchangé et reste France Télécom.

Dans le cadre ce programme, le 1er juin 2006, le Groupe a lancé la nouvelle marque Orange : une marque unique pour le mobile, l'Internet, la télévision sur ADSL et les offres multiservices. De ce fait, les dernières campagnes publicitaires sur les kits Wanadoo mentionnent des offres valables jusqu'au 31 mai 2006 aussi bien pour l'Internet bas débit que pour le haut.

Dès le 1er juin, les marques Orange, Wanadoo et MaLigneTV, ont été regroupées sous la marque Orange en France et au Royaume-Uni (zuk154) et tous les services aux entreprises sont passés sous la marque Orange Business Services. Progressivement, après la Pologne dont les activités mobiles ont adopté la marque Orange dès septembre 2005, les autres filiales ont adopté la marque unique Orange (Espagne en octobre 2006, Sénégal, Mali). Les offres de téléphonie classique restent sous la marque France Télécom ou la marque de l'opérateur historique le cas échéant. La nouvelle marque permet de simplifier et d'homogénéiser l'expérience client, de renforcer les offres face à la concurrence, et d'optimiser les coûts de marketing et communication.

La France, le Royaume-Uni, l'Espagne après l'acquisition d'Amena, ainsi que la Pologne, sont clairement considérés comme essentiels et stratégiques pour le groupe France Télécom. Au-delà de ses positions fortes en Europe occidentale, le Groupe a une implantation importante en Europe centrale et orientale, en Afrique et au Moyen Orient. Ces marchés à fort potentiel de croissance incluent notamment les activités de France Télécom dans les pays suivants : services mobiles en Pologne, Botswana, Cameroun, Côte d'Ivoire, Egypte, Guinée équatoriale, Ile Maurice, Jordanie, Madagascar, Mexique, Moldavie, République Dominicaine, Roumanie, Sénégal, Slovaquie, Vanuatu et Vietnam. Ces marchés émergents sont importants pour le Groupe en termes de croissance du nombre de clients mais aussi pour leur contribution au chiffre d'affaires et à la profitabilité du Groupe. L'ensemble de ces activités représente ainsi environ 12 % du chiffre d'affaires et 16 % de la marge brute opérationnelle du Groupe.

Depuis le 1er juin 2006, France Télécom tend à commercialiser l'ensemble de ses produits dans le monde sous la seule marque commerciale Orange, ainsi Wanadoo et MaLigne TV sont renommés Orange (ora01). Equant devient Orange Business Services. À cette occasion le logo (esperluette) de la marque France Télécom est devenu plus arrondi, la charte graphique (couleur et police) a été modifiée.

En juin 2007, Orange a proposé un système de migration gratuit pour les utilisateurs d'une adresse e-mail en @wanadoo.fr. La messagerie email Wanadoo fonctionne cependant toujours en parallèle avec celle d'Orange. Les adresses e-mail en @wanadoo.fr sont ainsi toujours valables aujourd'hui.

En juin 2007, l'État cède à nouveau 5 % de sa participation dans France Télécom. La participation publique (État français et ERAP) descend à 27 %.

Ce même mois, France Télécom acquiert l'opérateur mobile autrichien One qui sera rebaptisé Orange Autriche à partir du 22 septembre 2007.

Durant l'été 2007, on va assister à un échange d'actifs entre les deux groupes France Télécom et Deutsche Telekom.
En effet, fin mai 2007, France Télécom engage la cession de sa filiale Orange aux Pays-Bas (znl10), présente dans le mobile et l'ADSL, mais seulement en quatrième place sur un marché très concurrentiel. Deutsche Telekom, numéro trois aux Pays-Bas juste derrière Vodafone, l'acquiert le 28 septembre pour 1,33 milliard d'euros. Grâce à cette acquisition, Deutsche Telekom renforcera sa filiale T-Mobile aux Pays-Bas.
Début juin 2007, le fournisseur d'accès espagnol Ya.com (zes05) tombe dans l'escarcelle de France Télécom pour 320 millions d'euros. Filiale de Deutsche Telekom, Ya.com, créé en 1999, est alors le troisième acteur ADSL en Espagne avec plus de 400 000 abonnés. L'accord, finalisé fin juillet, va permettre à Orange de renforcer sa position comme deuxième fournisseur d'ADSL sur le marché espagnol, avec plus de 1,1 million de clients entre les deux entreprises et une part de marché de 18%. L'opération accélère donc le désendettement du groupe français et se justifie stratégiquement, après les rachats d'Amena et EresMas.

Pour les collectionneurs de kits de connexion Internet, 2007 est l'année de leur disparition (ora26). Orange ne sortira plus que quelques CD-Rom d'installation de modem sans aucune publicité.

En janvier 2009, France Télécom annonce l'abandon de ses activités de commerce en ligne qui représentent pour le groupe un important foyer de pertes. Alors que France Télécom n'avait pas hésité à multiplier les acquisitions de sites de ventes en ligne depuis 1999, avec Alapage, le site de produits culturels et high-tech, concurrent français d'Amazon, puis en 2000 le marchand virtuel d'électroménager Marcopoly, fusionné depuis avec Alapage, mais aussi Galaxidion, la librairie.com, enfin Top Achat et Clust en avril 2006, France Télécom a mis en vente ces différentes enseignes pour se concentrer sur les contenus médias.
RueDuCommerce a repris dès février 2009 Top Achat et Clust, les sites de vente de matériel informatique et électronique de France Télécom e-commerce. Le 1er septembre 2009, RueDuCommerce rachète l'adresse Internet alapage.com, la marque, la liste de clients et des contrats de propriété intellectuelle mais aucun salarié n'est repris. Le 25 mars 2012, Alapage ferme définitivement ses portes, le site web affichant une redirection vers celui de RueDuCommerce.

Le 8 septembre 2009, France Télécom et Deutsche Telekom annoncent un rapprochement au Royaume-Uni en fusionnant leurs filiales britanniques Orange et T-Mobile. Les deux sociétés-mères détiennent chacune une participation de 50 % dans la nouvelle entreprise baptisée Everything Everywhere en mai 2010, devenant le premier opérateur mobile au Royaume-Uni. Elle compte alors 30 millions de clients mobiles et haut débit et une part de marché d'environ 37 %. Le groupe combiné dépasse en effet O2 et Vodafone.

En tant que PDG de France Télécom, Didier Lombard est sévèrement critiqué pour sa gestion durant la vague de suicides de salariés de France Télécom (plus de soixante entre 2006 et 2009). Il est contraint de débarquer son numéro deux, le directeur des opérations France, Louis-Pierre Wenès le 5 octobre 2009. Il le remplace par Stéphane Richard, auquel il devra céder précocement les rênes opérationnelles du groupe. Stéphane Richard en devient directeur général le 1er mars 2010 et le président-directeur général le 24 février 2011.

Le 21 septembre 2010, France Télécom rentre au capital (40 %) de Meditelecom (marque Méditel), deuxième opérateur de téléphonie mobile du Maroc.

À partir de 2011, France Télécom communique en tant que Groupe France Télécom - Orange et les agences France Télécom deviennent des boutiques Orange.

Le 9 février 2012, les services de téléphonie fixe de France Télécom sont commercialisés sous la marque Orange. Tous les services d'Orange France portent désormais le même nom. Toutefois, le nom juridique de l'entreprise, sa raison sociale, son adresse, son RCS restent France Télécom SA pour les offres fixe et internet.

Le changement complet de nom au profit d'Orange est finalement voté lors de l'assemblée générale du 28 mai 2013 avec effet à compter du 1er juillet 2013. France Télécom devient alors définitivement Orange.

 
     

Retour à l'histoire de quelques FAI français