Retour à la Foire Aux Questions

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxPourquoi les kits de connexion Internet ont-ils disparu ?

Dans l'accès à Internet par le biais du réseau téléphonique commuté (RTC), l'utilisateur se connecte grâce à un modem branché comme périphérique de l'ordinateur, et relié à une ligne téléphonique, pour composer le numéro du fournisseur d'accès à Internet et établir une liaison point à point, qui est alors routée vers Internet. Le kit de connexion à Internet a permis l'installation et la configuration du modem de façon à ce qu'il appelle le serveur et sert de support publicitaire aux FAI. Comme l'a écrit Alice Samson, ces kits de connexion sont alors l'incarnation de l'Internet et lui donnent sa matérialité, étant à la fois supports et véhicules de la technologie.

Le nomadisme est autorisé d'un FAI à l'autre et les anciens se souviennent de le relative simplicité qu'il y avait à en changer rien qu'en mettant un nouveau kit de connexion dans son lecteur de CD-Rom. On pouvait aussi avoir chez le même FAI à la fois un abonnement d'une durée limitée mensuellement et un accès libre sans engagement.

Ce modem classique dit « analogique », dont les signaux sont échangés dans le cadre d'une communication téléphonique (similaire au fax), a une vitesse de transmission exprimée en kilobits par seconde qui reste lente (on parle donc de bas débit), malgré ses améliorations successives. Il a notamment existé des modems travaillant à 14,4 puis 28,8 et enfin 56 kbit/s devenu le standard classique. À cette vitesse, on arrive près des limites théoriques de débit d’information pour une ligne téléphonique utilisant une seule fréquence porteuse.

En plus de son défaut de lenteur (le chargement de photos de grande taille et/ou de haute définition prenait un temps fou!), la connexion bas débit à Internet avait l'énorme inconvénient d'occuper la ligne téléphonique de l'abonné. De ce fait, non seulement vous ne pouviez plus appeler, mais surtout vous ne pouviez plus être joint par votre téléphone fixe.

Pour des débits plus élevés, des systèmes utilisant des porteuses multiples ont été mis au point, tels l’ADSL. Ces techniques nécessitent bien évidemment l’utilisation de modems spécifiques, vendus ou loués par les opérateurs de télécommunications, nettement plus chers que les modems classiques dans des réseaux extrêmement coûteux à construire et d'une technologie complexe à maîtriser.

A ce moment, l'ère des pionniers s'achève. L'accès à Internet devient une affaire d'opérateur télécom. Les kits de connexion à Internet sont liés de façon indissoluble au développement de l'Internet commercial alors qu'il était à bas débit. L'ADSL puis l'offre commerciale Triple Play mixant téléphone, ADSL et télévision avec les Box les font disparaître.

Comme de surcroît, il n'était plus besoin de faire la promotion d'Internet puisqu'il était entré dans l'essentiel des foyers, les derniers fournisseurs d'accès ayant survécu aux fantastiques bouleversements du secteur depuis l'an 2000 n'eurent plus besoin de continuer de diffuser ces supports publicitaires qu'étaient les kits de connexion à Internet qui disparurent pratiquement totalement fin 2006 début 2007.

Retour à la Foire Aux Questions